Italie : le Street Art pour s’exprimer contre la Camorra

Par Michel Fily, le 16 novembre 2017

Napoli_Madonna1-e1474231721535.jpg

La ville de Naples est l’une des plus magnifiques cités de l’Italie, de telle beauté et personnalité qu’elle a souvent attiré les cinéastes pour en faire le décor de leurs films. Mais la nuit, loin des piazzas bondées, les rues secondaires isolées de la belle italienne sont le théâtre de violentes guerres de territoire, alors que de jeunes criminels ambitieux cherchent à dominer les rues sans loi. Le crime, et la peur paralysent depuis un siècle la communauté locale, effrayant parfois même les touristes. Les entrepreneurs hésitent à y implanter leurs affaires et les parents n’y laissent pas leurs enfants jouer seuls dans les rues.

Alice-Pasquini-Napoli_2011-2

Ces dernières décennies, une transformation silencieuse a eu lieu dans les rues de Naples et de sa région, la Campanie. La société civile a commencé à reprendre progressivement le contrôle de l’espace collectif. Et c’est, entre autres,  par le biais du Street Art qu’elle a trouvé un remède aux effets néfastes des groupes criminels organisés et de leurs activités à Naples.

020-Pasolini

Des artistes internationaux comme Ernest Pignon-Ernest, Banksy, C215, Zilda et Leo&Pipo, aux artistes italiens comme Arp, Diego Miedo, Gola, Zolta, Come, Pet, Crl, Alice Pasquini, Alberonero et Gio Pistone, sans oublier les collectifs historiques KTM, Dias et l’institut de créativité urbaine Inward, ont investi les rues de la ville, la transformant en un véritable atelier d’art urbain, et permettant ainsi aux citoyens de récupérer des espaces isolés, abandonnés ou inaccessibles à travers Naples et ses environs.

La Morte e la Fanciulla Zilda installation

Contrairement aux arts visuels traditionnels, parfois considérés comme élitistes et souvent réservés à des publics spécifiques, le Street Art s’adresse à tous. Il active des processus culturels, mais aussi sociaux, économiques et politiques, développant un sentiment d’appartenance personnel et collectif, favorisant l’identité culturelle et suscitant la prise de conscience sociale.

4

Ces initiatives récentes cherchent à offrir une alternative positive au cycle de la criminalité, de la violence et de la mort alimenté par la Camorra – offrant aux enfants un modèle de comportement basé sur l’imagination, l’optimisme et la liberté.

#streetarturbain  #urbanstreetart #streetart #graffiti #ernestpignonernest, #banksy #c215 #zilda #leo&pipo #diegomiedo #alicepasquini #alberonero #giopistone #graff #creative #artoftheday #artistoftheday #urbanart #artwork #globastreetart #art #fanart #paint #acrylic #painting #spraypainting #stencilart #stencils #stenciling

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s