Mexique : un festival réunit l’art urbain et la poésie

Par Michel Fily, le 20 novembre 2017

21107631_1397635513660403_1782759530644373504_n.jpg

Le poète local Sol Portillo, Directeur de la Fondation Una Luz Para mi País (Une Lumière Pour mon Pays), est à l’origine du projet Bakalarte, initié début 2017 dans la ville lagunaire de Bacalar au  sud-est du Mexique, dans l’État de Quintana Roo. Pour Sol Portillo, « la peinture et la poésie sont les moyens par lesquels nous pouvons exalter nos valeurs culturelles et notre nature sur les murs de notre ville, tout en recréant son tissu social ». Son idée remarquable est le fruit de sa grande connaissance de l’art poétique mexicain alliée avec une récente expérience de l’art urbain, en particulier à travers sa rencontre avec le Street Artiste Oscar Sandoval, à la tête du Collectif Axolotl. De cette amitié est né en août dernier le festival Bakalarte, un remarquable circuit d’art principalement situé à Bacalar et qui tend aujourd’hui à s’étendre vers d’autres villes du Quintana Roo. « Oscar est une référence importante dans le panorama du Street Art au Mexique. Son aide nous est précieuse pour la constitution d’un réseau d’artistes participants au festival », a ajouté Sol Portillo.

téléchargé

Sol Portillo a fait don de ses poèmes pour le projet et avec lui, une trentaine de poètes de Bacalar de tous âges (le plus jeune est âgé de 12 ans) ont apporté leurs contributions littéraires. Parmi les auteurs locaux : Elvira Aguilar, Gustavo Alatorre, Suárez Camaal, César Cañedo, Fernando de la Cruz, Rosa Espinosa, Mario Islasáinz, Ramón Iván, Agustín Labrada, Francisco Lópe Ávila, Omar Ortega, Blanca Luz Pulido, Mavi Robles, Óscar Robles, Daniel Téllez, Neri Tello et Jorge Yam.

19437764_1798361947141776_2101558939694911235_n

La ville de Bacalar est bordée à l’est par une lagune qui donne sur la mer des Caraïbes. Elle reçoit plus de 50 000 touristes par an. L’afflux massif de visiteurs dans la lagune a commencé à endommager le fragile écosystème environnant, comme les roseaux, les mangroves et le sable. Les artistes phares de la première édition du Bakalarte, Sune Nesu (SUNE), Fredone Fone (Fredo), Irvingo Solis (Irvingo), Geovani Klavis Delgado Arminio (Capitan klavis) et Carlos Moreno Escobedo (CAME Moreno) ont travaillé dans le canal des Pirates, à l’intérieur de la lagune, sur les ruines d’un ancien restaurant. L’afflux massif de visiteurs dans la lagune de Bacalar avait commencé à endommager l’écosystème environnant, comme les roseaux, les mangroves et le sable. Pour alerter la population et les touristes sur ce problème et les éduquer à la préservation de cet environnement unique, les Street Artistes ont utilisé de la peinture écologique pour peindre leurs œuvres et les ont légendées avec des textes et des slogans pour la sauvegarde de la lagune et des espèces végétales et animales qui y vivent.

19437746_1798362663808371_7511085884928157999_n

Les participations d’artistes internationaux au festival Bakalarte ont ouvert les portes de Bacalar au monde à travers l’art. Entre autres nationalités représentées, l’Argentine, le Brésil, le Canada, le Chili, la Colombie, l’Espagne et l’Italie se sont joints de nombreux États du Mexique. Parmi les artistes participants à cette première édition : Lina Arias (gère le Collectif Atentamente Una Fresa – CDMX), Tomer Linaje (Rafa MM), Bili Bala, ESMARQ, Fredone Fone, Ariadna Galaz (gère le Collectif Calladitos), Kay Marie Gallivan, Jorge Peralta Galindo (Chiki Pera), Aline Herrera, Capitan Klavis, Alex Lechuga, Luca Ledda, Carlos Moreno Escobedo (CAME Moreno), Sune Nesu, Oscar Sandoval (Directeur du Collectif Axolotl), Alan Sánchez, Irvingo Solis, Luca Willberger, Ahmyo Yosoy et Paola G Zavala.

22687826_1931312723858258_2132431305135892314_n

Les premiers habitants de Bacalar étaient les Mayas à l’époque précolombienne. Pour valoriser ce patrimoine historique, le festival a créé un partenariat avec le Mayan Mural Fest qui réunira des Street Artistes renommés et créera, avec des artistes locaux, des peintures monumentales pour exalter la culture maya, ses traditions et sa poésie.

#streetarturbain #urbanstreetart #streetart #graffiti #vernissage #opening #expo #installation #graff #creative #artoftheday #artistoftheday #urbanart #artwork #globastreetart #art #fanart #paint #acrylic #painting #spraypainting #stencilart #stencils #stenciling  #arteurbano #mural #artemexicano #artecontemporaneo #canvas#pintura #color #artecontemporaneo #pintura #Maya #bakalarte #Bacalar #QuintanaRoo #Mexico

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s