Monde : Noël, c’est de la bombe !

Par Michel Fily, le 22 décembre 2017

zapata.jpg

Tous les sujets sont bons à traiter, pour les Street Artistes, et les fêtes de fin d’année ne font pas exception à leur liberté de traitement, d’humour et de sens critique, même si la grande majorité partage l’esprit naïf et bon enfant de Noël.

calendrier.jpg

Depuis le début du mois de décembre, 24 artistes contemporains décorent les fenêtres du 18 rue Kuhn, dans la ville de Strasbourg, transformant cet immeuble en calendrier de l’Avent, avec à chacune de ses fenêtres une oeuvre d’art révélée chaque jour à 17h30, jusqu’à Noël. Parmi les artistes, il y a 9 graffeurs, 8 photographes et 7 illustrateurs et peintres. La plupart d’entre eux sont alsaciens et ils ont répondu à l’appel à projet via Facebook. En4ki (Nicolas Vautrin) a directement répondu présent : « Je crois qu’on s’est tous pris au jeu. Je trouve que c’est un super projet pour la ville ». Son panneau a pour sujet le renne, emblème de Noël.

25399081_330405007435517_1174207692113845131_n

Autre graffeur investi dans ce calendrier géant, ZENOY est héritier de la technique du « writing », née à Philadelphie à la fin des années 1960.  Outre le graffiti de rue, il se consacre depuis plus de 15 ans au graffiti sur toile et participe à de nombreuses expositions contemporaines. Son panneau porte sa signature d’artiste sur un fond graphique et très coloré.

thomas hoffman.jpg

C’est le « gingerbread man », le petit bonhomme en pain d’épice traditionnel de Noël qui a été choisi par l’artiste Thomas Hoffman, passionné de Street Art, de musique et de graphisme urbain éphémère. Il utilise des techniques déchirures d’images, de superpositions, entremêlements et d’ajouts de peinture ou à la bombe aérosol.

Amoor.jpg

Le graffeur Amoor, originaire de Strasbourg, a utilisé la bombe aérosol et le critérium pour le portrait d’un petit garçon inuit qui contemple ce qui pourrait être l’étoile du Berger… Le duo Seku Ouane et Spark qui milite pour le processus de démocratisation du graffiti comme une étape nécessaire à sa compréhension a naturellement adhéré au projet, qui « permet à la fois cette ouverture au et par le graffiti, mais aussi d’accompagner un événement qui a su faire rêver les enfants que nous avons été et les adultes que nous sommes ». Leur sujet : un père Noël « baba cool », dont le visage rappelle étrangement celui du merveilleux Vincent Lindon (mais ce n’est peut-être qu’un hasard).

seku ouane et spark

Parmi les autres graffeurs et artistes de ce magnifique projet : le graphiste Williann, le peintre et graffeur Pierre Reb, le graffeur Dinar, le Street Artiste Lenz, et bien d’autres à découvrir sur la page Facebook « Calendrier du Noël Off – Strasbourg« . Tous ont oeuvré bénévolement. À l’issue de leur exposition au public, leurs tableaux seront vendus et les bénéfices de cette vente seront distribués à l’association « Alsace Contre le Cancer » qui intervient au service d’oncologie pédiatrique au CHU de Strasbourg. Les 24 panneaux resteront visibles jusqu’au 6 janvier 2018. Un exemple à suivre.

jenny mccracken.jpg

De l’autre côté du globe, en Australie, la ville de Ballarat a elle aussi eu l’idée de présenter au public une exposition d’art urbain dans le cadre des célébrations de Noël, mais cette fois-ci sous la forme d’un « sentier d’art de rue » interactif, sur sol et sur murs.

danielle littlewood.jpg

Douze illusions d’optique 3D ont été disséminées à travers la ville, captivant l’imagination des passants et les encourageant à se prendre en photos devant et sur les oeuvres elles-mêmes. Les artistes Anton Pulvirenti et Rudy Kistler du groupe « Zest » sont les initiateurs à l’origine de ce projet très « fun », qui a recueilli l’adhésion de tous les publics et de tous les âges.

rudy kristler 2.jpg

Les emplacements incluent, entre autres, l’Hôtel de Ville de Ballarat, le centre commercial, la place centrale et l’Académie des Beaux-Arts. Parmi les autres artistes de l’équipe participante : Andi Mether, Danielle Littlewood, Jenny McCracken, Amelia Batchelor aka Mealie Bardo… Les oeuvres resteront visibles jusqu’en janvier 2018.

banksy.jpg

De nombreux artistes urbains ont « graffé » la fête de Noël, le grand Banksy en tête de liste, avec des oeuvres provocatrices, parmi lesquelles son « Christ » emblématique, portant des paquets cadeaux au bout de ses bras en croix. Et un Père Noël adultère en fuite…

DS.jpg

Autre provocateur, le graffeur londonien DS a peint le satirique portrait-robot du suspect « Clause Santa », interpellé pour « introduction par effraction ».

mondo lila X buenosaires.jpg

Mondo Lila l’a transformé en ivrogne, à Buenos Aires.

VINCENT ZARA.jpg

Vincent Zara en voleur, en Irlande.

michelin rodriguez.jpg

Michelin Rodriguez en sans-abri, à Caracas.

WD ISSA.jpg

Tout comme le Street Artiste grec WD.

Bordalo II.jpg

Parmi les autres nombreux graffeurs qui ont traité du thème de Noël dans leurs oeuvres : le Portugais Bordallo II, avec un paquet cadeau géant réalisé à partir d’une poubelle ;

GRAFFITI LIFE 2.jpg

Graffiti Life (UK), qui a transformé le Monsieur Jack de Tim Burton en Père Noël ;

Jim Vision.jpg

Le Londonien Jim Vision et son « Merry Fookin Shopping-mas »;

stra.jpg

Le Français Stra, qui a peint un Père Noël graffeur, en train de peindre en rouge le symbole de l’euro ;

oak oak saint etienne.jpg

Oak Oak, qui a réalisé à Saint-Étienne un sapin au sol, dont le tronc était un bidon métallique rouillé ;

KAS art.jpg

KAS art et son « inconsumerism » ;

cbloxx.jpg

SLAcSATu.jpg

Les méchants Pères Noël et bonhomme de neige de Cbloxx (UK), Mas (France), Slacsatu (Singapour) et Goner (Grèce) ;

Plastic Jesus.jpg

Et tout récemment, Plastic Jesus à Los Angeles et Remko van Schaik à Bordeaux.

Remko van Schaik bordeaux mériadeck shoppingmall.jpg

Enfin, pour ceux qui souhaitent profiter de ces fêtes pour découvrir ou redécouvrir le Street Art, les « Échappées de Noël » de Quimper proposent au public deux performances d’artistes graffiti :

37796_167_ECHAPPEES-DE-NOEL-1200x500px-2017-2.jpg

 – jeudi 28 décembre 2017, « Freestyle » par POLIO 77 (P77) et invités, avec le collectif « Trust In My Art« . Rendez-vous de 19h30 à 22h au « Cabaret urbain », Jardin de l’Évêché (Centre-ville). Plus d’infos : www.mpt-ea.org

14264060_1181268271944250_6450377719932102441_n.jpg

 – dimanche 31 décembre 2017, le graffeur HOZ s’exprimera au Parc des expositions, à partir de 19h. Plus d’infos : www.fest-noz-kalanna.bzh

15977266_10154971389764228_379433068611953208_n.jpg

Les autres artistes de « Trust In My Art » : Aches, Adked, Averi, Babs, Bonus, Breze, Hubert Carré, Fabien Chavonet, Comer, Le Cyklop, Curve, Dekoe Jones, Fast 156, Loïc Fenx, Henry Hang, Hank China, Héol Art, Christopher Henry, Hokr, Honet, Hoz, Inspea, Ioye, Jak Espi, Jazzu, JF-Ink, Jonone, Julien Raynaud, Keurly, Lady K, Lego Lenz, David Le Gouar, Yannick Michelet, Nazeem (WCA2), Otar, Pépé Berretto, Phoaick, POLIO 77, Pookky, Vincent Pompetti, Popay, RNST, Sabio, Shendo, Shire, Shuck, Skom, Barbara Smith, Spyd, Sram, Tarek, Stéphane Tesson et Zenoy.

13600080_1012803338839151_783240367278997729_n.jpg

Le graff en tête de cet article est celui de Zapata.

#streetarturbain  #urbanstreetart #streetart #graffiti #graff #vernissage #opening #expo #installation  #graff #creative #artoftheday #artistoftheday #urbanart #artwork #globastreetart #art #fanart #paint #acrylic #painting #spraypainting #stencilart #stencils #noel #christmas #perenoel #santa #santaclaus #holidays

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s