« J’aime l’idée que l’art prenne la rue »: Michael Relave, peintre du cœur et de la joie

Par Michel Fily, 16 avril, 2019

20.jpg

Michael Relave est né en 1978 à Lyon. Après des études à l’Ecole des Beaux Arts, il s’est attaché à travailler sur une certaine dualité. Légèreté et paradoxe sont au programme de ses œuvres originales qui parviennent à surprendre. Entre les limites du réel et de l’absurde, il ne cherche pas à répondre à une demande conventionnelle artistique ni à s’adapter aux canons esthétiques de tel ou tel medium, style ou norme sociale, mais répond simplement à l’élan expressif qui l’anime.

8.jpg

Urban Street Art Urbain a rencontré l’artiste à l’occasion du vernissage de l’exposition « Nous ne sommes pas des Anges », qu’il partage avec Emilie Teillaud à l’Anticafé de Lyon,  en partenariat avec Pandorart.

5.jpg

Bonjour, peux-tu te présenter aux lecteurs?

Comme énoncé je m’appelle Michael Relave et j’ai 40 ans, j’ai une dentition parfaite et j’imite hyper bien l’éléphant qui barrit. Je suis artiste plasticien, graphiste et chanteur dans un groupe de Punk Rock, je suis adepte de la méditation et j’aime cuisiner les plantes sauvages…

4.jpg

Qu’est-ce qui a déclenché ta carrière artistique?

Tout d’abord mes parents n’ont jamais fais barrage a ce que je voulais faire, ils ont toujours été dans l’accompagnement. Puis Il y eu des rencontres, des instants de vies, des croisements, des signes qui font que je suis ici et que je suis sur  mon chemin. De bonnes et de mauvaises rencontres, tout est bon pour t’indiquer le chemin. Tout s’est fait petit à petit avec cette envie qui m’a toujours suivie.

6.jpg

Quelles sont tes inspirations et influences?

Je suis inspiré par la bande dessinée, les divinités (hindoues, préhistoriques…), par les livres de toutes sortes, spirituels ou biographiques, les images (beaucoup d’images) et les conversations. Quand j’étais au Beaux Arts j’ai eu la chance de rencontrer Carmelo Zagari, qui m’a dit cette phrase : « Fait ce que tu dis ». Et cela à tout changé, car toute parole prend forme pour devenir projet. Du coup on se retrouve dans l’action, donc dans le moment présent. Dans mes peintres de prédilection, je suis attiré par Robert Combas, Matthew Barney,  JR,  Vhils et les animations de Blu.

7.jpg

Quelles sont tes techniques et supports créatifs?

Je peins à l’acrylique au Posca et à la bombe, sur des murs, des toiles ou des volumes. Je ne mets pas de noir dans mes couleurs, cela apporte beaucoup de lumière.

10.jpg

Parle-nous de ta rencontre avec Pandorart.

J’ai étudié aux Beaux Art de Lyon avec Rodolphe Bessey. Nous nous sommes recroisés lors de différents vernissages lyonnais et nous avons repris contact récemment pour travailler ensemble à de nouveaux projets. J’aime leur façon de travailler à lui et son frère Sébastien, ils sont complémentaires et ont ce don de faire émerger avec passion le meilleur de chacun d’entre nous. Nous avons des rapports simples, justes et professionnels.

11.jpg

Parle-nous de ta relation avec le public.

J’aime exposer parce que j’aime ce lien avec le public, je me découvre à travers les spectateurs. Généralement, les couleurs ont une incidence sur leur regard. On me parle souvent de joie et de peinture du cœur. C’est un véritable échange, avec souvent un lien spirituel.

12.jpg

Qu’aimerais-tu transmettre au public qui rencontre tes œuvres?

Rien de plus que ce que ça suscite actuellement, de la joie de l’échange et de la profondeur.

13.jpg

Qu’est-ce que tu penses de l’évolution du Street-Art aujourd’hui ?

Les Street Art prend de plus en plus de place sur la scène internationale, j’aime l’idée que l’art prenne la rue pour se diffuser gratuitement.

14.jpg

Quelles sont tes activités artistiques du moment et tes projets futurs?

La photo, la sculpture, les volumes et les fresques. J’ai beaucoup de projets avec les personnes âgées dans un cadre local, je prépare des ateliers photos avec elles, après leurs avoirs fait bomber les portraits de leurs arrières petits enfants, entre autres… J’exposerai en mai à l’Affordable Art Fair à Hong Kong, puis en septembre, avec Pandorart, lors de la Biennale Hors les Normes, à la Galerie 39 à Lyon.

der.jpg

https://www.michaelrelave.com/home

https://www.facebook.com/michael.relave/

 #streetarturbain #urbanstreetart #streetart #graffiti #expo #installation #graff #creative#artoftheday #artistoftheday #urbanart #artwork #globastreetart #art #fanart #paint #acrylic#painting #spraypainting #stencilart #stencils #stenciling #art #michaelrelave #pandorart #artwork #artlover #painting #painting #drawing #drawingart#drawingstyle  #grafittiporn #grafittiart #inthestreets

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s